Le bouquet final de la 16° édition du Festival de Guitare d'Aucamville, un concert de
cinq heures en trois volets, le samedi 29 mars 2008:

.

SansERFtre_1_copie

.

1° Partie: DUST

Un savant mélange de Gospel, de Blues, de Country et de Folk, teinté de Jazz et de Rock pour ce génial quintette local au talent multiple et insoupçonné:

- Un chanteur Folk-Blues - multi-instrumentiste: guitares, slide guitar, dobro, bérimbau (sorte de contrebasse monocorde à frapper, à la caisse de résonnance faite d'une grosse calebasse), guitare spéciale deux cordes, percussions de poche diverses.

- Un second chanteur à la voix résolument Country, à l'impressionnante collection de guitares (dobro, yukulélé, slide-guitar, folk, jazz).

- Une chanteuse noire, enceinte de son état, superbe voix Blues et Gospel.

- Un batteur - percussionniste - chanteur accompagnateur.

- Un guitariste Jazz à la voix tellement plus noire que sa peau qui ne l'était pas encore, mais qui à ce train là n'allait pas tarder à le devenir ...

Des pièces à tendance Folk, Country, Blues mettaient tour à tour en lumière les aptitudes de chacun, les autres s'effaçant ici dans l'accompagnement, offrant là une intervention en soliste à la chanteuse ou au chanteur mis en avant.

Cette diversité de talents, sans doute vécue par chacun dans la passion individuelle, offrait pourtant une musique d'une unité parfaite dans les morceaux Blues et Gospel où les cinq voix se retrouvaient, tantôt à l'unisson, tantôt solistes, dans cette triste et belle plainte musicale qui nous transportait dans les chaumières noires, près des champs de coton d'un autre siècle, en fermant juste un peu les yeux...

Et c'est  à regret que nous vîmes DUST quitter la scène sous une très belle ovation, devant bien laisser la place à la vedette incontestée de cette soirée de clôture: Daby TOURÉ.

Bérimbau:

berimbau_1_1_1

.

2° Partie: Daby TOURÉ

Ce chanteur-guitariste africain encore peu connu ici se produisait en trio (+ basse + batterie) pour nous offrir une musique aux rythmes irrésistibles, lorgnant parfois vers le Ska, le Reggae, tout en conservant l'esprit, les racines africaines et le charme de son dialecte, tellement apte au rythme.

Belle voix typiquement africaine que celle de Daby TOURÉ, enjouée, gouailleuse, qui en trois notes vous fait danser une salle entière et lui fait oublier les chaises, l'emportant dans le tourbillon fou du balancement des têtes, des bras levés et des faces ravies, sous le feu intermitent des projecteurs.

Le tonitruant bassiste Rasta, les dreadlocks enfermées dans une casquette à forte contenance, rivalisait d'inventivité avec la guitare de Daby, dans les rythmes les plus fous, tous deux soutenus par le batteur qui tutoyait la démence devant ces peaux terrorisées, ces cymbales explosées, cette grosse caisse qui ne pouvait échapper aux coups assassins sans cesse répétés.

Un grand moment de découverte pour beaucoup, du plaisir, du bonheur pour ce public qui n'autorisa les musiciens à se retirer qu'après d'interminables rappels, sous un tonnerre de cris et d'applaudissements.

.

Photos extraites des sites de Daby Touré

9KCABPXH45CAUXE1ABCAQ2RRFQCAZR7QLFCAMNN827CAY1V8ROCAVD9WVFCAOR3DPMCAHHJNY7CAA4D910CALD91JCCA0XENTXCAPVGDBQCA16I210CARV35PRCA08424FCA5MYFYYCADXDVB4CASDCIV0

.

dab1

.

.

image_24406_2

.

Photos extraites des sites de Daby Touré

.

wmddabytoure1

.

.

3° Partie: POSITIVE ROOTS BAND

Un groupe de Reggae qui n'a pas à rougir de ses origines non contrôlées, même si deux de ses membres, le guitariste et le chanteur, disposent de la couleur de peau et des dreadlocks, jugées plus qu'utiles pour l'esprit de cette musique.

Un batteur, fort en cymbales et caisses claires, un bassiste à la six cordes sans tête et un organiste, largement équipé en claviers et effets, complétaient avantageusement le groupe.
La superbe voix du chanteur, incroyablement Reggae, noire et Rasta à souhait, propulsée par l'implacable rythmique, entraînait toute la salle dans des danses informelles, dans ces vagues d'ondulation des corps, cette gestuelle des membres improvisée et pourtant concertée dans ce large va et vient uniforme, la houle des salles de concert.

On approchait alors les deux heures dans la nuit de cet océan de musique qui allait pourtant devoir se retirer, et la marée basse laissa la place à une salle vide où les sièges, gentiment bousculés, parleront longtemps de cette soirée...

JCP

Photos extraites de sites de Positive Roots Band

.

1175184163

.

.

.

untitled

.

Photos extraites de sites de Positive Roots Band

12038_programme_357

.

.

.

Sites Daby Touré:

http://realworldrecords.com/dabytoure/

Site Positive Roots Band:

http://www.info-groupe.com/positiverootsband/

.

Interview Positive Roots Band:

Dès la création du Positive Roots Band fin 1999, les huit musiciens basés à Toulouse ont enchainé les concerts dans des cafés concerts équipés, des salles ou lors de festivals, férias et animations, et assuré les premières parties d'artistes de renom.

Le Positive, aux allures de melting-pot avec des musiciens originaires de France, des Antilles et du Sénégal, distille une musique riche, mélodique, dynamique, 100% "good vibes".
Avec des textes majoritairement en anglais, les sujets abordés sont variés : l'éducation, la société, l'amour, l'actualité... sur un ton empreint de gaieté et de simplicité.

Le Positive se révèle sur scène avec plus de 250 concerts dans toute la France et quelques pays d'Europe. Après ces nombreuses performances et le bon bouche à oreille qui accompagnait leur premier album auto-produit en 1999 "A Tous Les Gens", le Positive s'est fait remarquer par la maison de disques "Next Music" (Magic System, Koffi Olomidé, Sizzla, Gregory Isaacs, etc.)
Le deuxième album, "Edition Spéciale", voit le jour en février 2002, distribué par Next Music et enregistré aux Studios Polygone à Toulouse.
Le mixage de cet album a été réalisé par le fameux ingénieur jamaïcain Gaylor Bravo (Horace Andy, U Roy, Israel Vibration, etc.)

Bob Wasa, chanteur de St Martin (Antilles) au style vocal proche de Peter Tosh, les rejoint en 2003.
Fortsde leurs expériences respectives (deux albums solo et une carrière de musicien-chanteur Roots bien entamée pour Bob Wasa), ils réalisent ensemble le dernier album "Reggae Feeling" en 2004.
Next Music leur redonne leur confiance pour cette nouvelle aventure aux accents jamaïcains (chant profond en anglais, participation de Rod Taylor).

Découvrez Positive Roots Band en écoute qui nous offre 2 de leurs titres: The World + Lion extraits de leur dernier album "Reggae Feeling".

• Interview du 14-12-2004



.

.